Sauvons nos produits de santé naturels

La liberté de choix
menacée de nouveau
et pour TOUS les produits
de santé naturels.

Santé Canada consulte la population jusqu’au 24 octobre, sur un nouveau cadre règlementaire pour les produits de santé naturels.

Vous pouvez consulter le lien pour la présentation du nouveau cadre règlementaire ainsi que le lien pour le document de consultation pour avoir une vue détaillée.


 En bref

Les cosmétiques, les produits de santé naturels et les médicaments sans ordonnance seront ni plus ni moins «fusionnés» sous le titre de «produits auto-soins» et classés dans 3 catégories, les produits à moindre risque, les produits à risque modéré et les produits à risque élevé.

TOUS les produits homéopathiques (remèdes unitaires et préparations) se retrouveront dans les produits à faibles risques. Jusque là, pas de problème… mais le hic : les entreprises ne pourront mettre AUCUNE allégation thérapeutique (soulage, traite, guérit, etc…) sur un produit à moindre risque MÊME pour un produit dont les études scientifiques en prouvent l’efficacité (ex: Oscillococcinum).

Tous les autres PSN se retrouveront dans la catégorie à risque modéré. Dans cette catégorie, pour avoir le droit d’indiquer des allégations thérapeutiques, les entreprises devront fournir des études scientifiques.

En définitive

1. Toutes les préparations homéopathiques avec allégation thérapeutique seront retirées des tablettes parce qu’il ne sera plus permis d’indiquer quoi que ce soit sur l’emballage.

2. La très grande majorité des autres produits naturels subiront le même sort parce qu’ils n’ont pas d’études scientifiques à l’appui.

Si ce projet va de l’avant, c’est la fin des PSN au Canada!

Une très vaste offensive est amorcée depuis la semaine dernière par le Canadian Health and Food Association (CHFA) qui est la voix de l’Industrie de la santé naturelle au Canada.

Le SPHQ et ses membres, l’industrie pharmaceutique homéopathique et tous les professionnels et membres de l’industrie des PSN se mobilisent dès maintenant !!

Le 24 octobre, c’est demain !!

CE QUE CHACUN PEUT FAIRE DÈS MAINTENANT ?

et même après le 24 octobre

1. Envoyer une lettre (pétition) à votre député-e grâce au site du CHFA qui identifie votre député pour vous! Cliquez sur ce lien et ça ne prend que quelques secondes.
(Il n’est pas nécessaire de vous identifier comme membre SPHQ dans le champ «Organisation/Compagnie». Les lettres de «simples citoyen-nes» ont davantage de poids).

2. Vous avez une page Facebook, un compte Twitter? Partagez ce même lien dans vos réseaux sociaux.

3. Envoyez une communication à votre entourage pour qu’ils joignent la vaste mobilisation populaire de lettres aux député-es, toujours à partir du même lien.

Déjà, ces lettres ont des répercussions en Chambre des communes.
Écoutez cette vidéo :

LES DÉMARCHES DU SPHQ

1. Nous avons fait parvenir une lettre, PAR ONZE ASSOCIATIONS HOMÉOPATHIQUES CANADIENNES mardi, le 20 septembre, pour demander à Santé Canada de retirer toutes les fausses informations concernant l’homéopathie, disséminées au travers leur document de consultation destiné à la population.

2. Nous avons réuni les délégué-es syndicaux, mardi 20 septembre, en CS spécial, pour mieux comprendre le projet de SC, discuter des arguments à mettre de l’avant dans le cadre de cette consultation, ainsi que des diverses actions à entreprendre.

Contactez-nous

Il nous fera plaisir de répondre à vos questions. Contactez-nous!

En cours d’envoi

© 2017 SPHQ - Syndicat Professionnel des Homéopathes du Québec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?