Affiliations du SPHQ

L’International Council for Homeopathy (ICH)

L’ICH est la principale association internationale qui regroupe les homéopathes non médecins. Cet organisme promeut le développement d’une homéopathie de haute qualité partout dans le monde. C’est d’ailleurs en raison des normes de formation du SPHQ que nous avons été la deuxième association d’homéopathes en Amérique du Nord à être acceptée au sein de l’ICH.

Fédération des professionnèles (FP)

C’est notre fédération à la CSN, à laquelle nous nous sommes joints en 1989, juste après l’intronisation des acupuncteurs (1988). Les membres de cette fédération oeuvrent principalement dans le secteur de la santé et des services sociaux du Québec (psychologues, physiothérapeutes, ergothérapeutes, travailleurs (euses) sociaux (ales), hygiénistes,…). Cette affiliation nous permet, entre autres, par le biais de différents travaux, comités et bureaux fédéraux, d’être intégrés à l’ensemble des revendications de la CSN en matière de santé et de services sociaux.

Confédération des Syndicats Nationaux (CSN)

Il ne se passe pas une journée où la CSN n’est pas sur la place publique pour revendiquer les droits des travailleurs(ses) qu’elle représente. La CSN compte quelques centaines de milliers de syndiqués, regroupés en fédération (Métallurgie, Pâtes et papiers, Communications, Professionnels,…). La CSN est animée par une vision sociale où les droits des travailleurs(ses) sont respectés; une vision où l’égalité des hommes et des femmes est une réalité; une vision respectant le libre choix de la population en matière de santé, impliquant la reconnaissance légale de la profession d’homéopathe et facilitant dans la même mesure le remboursement des honoraires des consultations homéopathiques par les compagnies d’assurance.

Homéopathes de Terre Sans Frontières (HTSF)

Les homéopathes de Terre sans frontières : soigner et former des communautés

Depuis plus de dix ans, déjà, des homéopathes du Québec oeuvrent à promouvoir l’autonomie en matière de soins de santé auprès de populations locales de pays en voie de développement. Sises au Honduras, à Cuba et en voie de s’amorcer en Haïti, des collectivités ont fait appel à HTSF pour les aider à répondre elles-mêmes aux besoins en santé de leur population. D’autres collectivités veulent également l’implanter.

L’approche de HTSF est multifactorielle car l’objectif est l’enracinement au long cours de l’homéopathie comme facilitateur d’un développement durable et solidaire :

• Soigner par l’homéopathie les patients nécessitant des soins de santé;

• Former le personnel soignant local (professionnels, soignants naturels);

• Enseigner des soins homéopathiques qui répondent aux besoins spécifiques des populations en première ligne ;

• Promouvoir l’autonomie d’approvisionnement et de fabrication de remèdes homéopathiques ;

• Soutenir les communautés agricoles et les éleveurs locaux par l’homéopathie animale.

 

Quelques réalisations

1. HTSF subventionné par le ministère des Affaires mondiales Canada

En 2015, HTSF devenait officiellement partenaire d’un important programme d’envoi de volontaires au Honduras par le biais d’une entente entre Terre Sans Frontières (TSF) et Affaires mondiales Canada (AMC). L’objectif : développer un modèle intégré de santé communautaire pour des soins de première ligne et de prévention par l’homéopathie.

Pour atteindre cet objectif, un calendrier de missions sur cinq ans est déployé afin d’appuyer quatre localités honduriennes, sur la base d’ententes de coopération entre HTSF et l’AHMON (Association des municipalités honduriennes). L’autre volet du programme concerne l’intégration de l’homéopathie de première ligne et de prévention dans la formation académique des étudiants de l’université autonome du Honduras (UNHA). Des ententes de collaboration scientifique sont prévues entre HTSF, l’UNHA et, pour le volet du mal de Chagas, le CNRP (Centre National de Référence en Parasitologie de l’université McGill). Enfin, seront installés un laboratoire de fabrication de remèdes homéopathiques de première ligne de soins ainsi qu’un dispensaire pour l’approvisionnement des projets communautaires d’intégration.

 

2. Le projet Chagas

La maladie de Chagas est, depuis les années 1990, la sixième cause de mortalité adulte, et elle touche jusqu’à un quart de la population des Amériques Centrale et du Sud, causant plus de 50 000 morts chaque année. Selon l’OMS, plus de 18 millions de personnes dans le monde en sont atteintes, et cent millions sont à risque de la contracter. Maladie sournoise, transmise par une punaise, elle provoque des lésions sérieuses de la rate, de l’estomac et surtout du coeur, lesquelles, à termes, sont fatales. Aucun vaccin ni médicament n’existent pour contrer cette maladie qui ne cesse de croître dans le monde.

Travaillant de concert avec le Dr N’Dao du Centre national de parasitologie (CNRP) de l’Université McGill, celui-ci a pu isoler, une première mondiale, les souches de deux des trois formes du parasite transmis par la punaise, à partir desquelles deux nosodes homéopathiques ont été réalisés. Une équipe des HTSF a ensuite procédé à l’installation et l’équipement complet d’un laboratoire clinique au Honduras, à Valle de Angeles. Ceci a non seulement permis la détection et le transfert de techniques d’analyse du mal de Chagas dans la population ciblée, mais aussi d’assurer d’autres services de support clinique aux soins de la clinique de Valle, que les HTSF assurent depuis 2006.

Après plus de cinq ans de l’amorce de ce projet, les résultats d’évolution des taux de séroconversion jusqu’à passer en dessous des tests de positivité sont plus qu’encourageants, même chez les cas chroniques et sévères. Le plus satisfaisant est l’amélioration générale et signifiante de la qualité de vie des personnes atteintes. Pour la première fois, grâce à l’homéopathie, il y a de l’espoir pour soigner, et surtout prévenir cette maladie redoutable. Le projet continue et s’étend à de nouvelles communautés qui en font la demande.

 

3. Le développement de l’homéopathie à Cuba

Une collaboration fructueuse entre HTSF et les services de santé publique cubains a permis des avancées significatives dans l’intégration de l’homéopathie dans tous les secteurs de la santé publique à Cuba, rendant ainsi l’homéopathie accessible à toute la population de l’île. Une grande efficacité a été obtenue dans l’application de protocoles homéopathiques dans le cas d’épidémies à grande échelle pour des maladies telles que l’Influenza, la Dengue, le Cholera et la Leptospirose. Par exemple, la campagne contre la Dengue et l’Influenza AH1N1 en octobre 2009 a permis la distribution à 11 millions de Cubains d’un complexe homéopathique qui a permis le recul de taux de complications respiratoires sévères accompagnant l’Influenza, et ce à un niveau inférieur historique.

Des membres de HTSF continuent également un travail fructueux de collaboration clinique avec des professionnels de la santé publique cubaine pour l’élaboration et l’utilisation de protocoles homéopathiques dans le traitement de maladies telles que l’insuffisance rénale, l’Alzheimer, les troubles neurologiques de l’enfance, et le cancer.

HTSF : impact grandissant au Québec

L’expérience d’intégration de l’homéopathie au sein de populations de pays en voie de développement représente un véritable modèle pour une intégration semblable au coeur de la population québécoise. Fort des succès obtenus à Cuba et au Honduras, HTSF a amorcé pareillement le développement d’une homéopathie collective au Québec, en mettant sur pied des cours d’homéopathie familiale.

Qui sont les homéopathes de Terre Sans Frontières ?

Les homéopathes de Terre Sans Frontières oeuvrent au sein de l’ONG Terre Sans Frontières (TSF), organisme de coopération internationale. Depuis 1998, TSF envoie des professionnels, principalement dans le domaine de la santé, afin qu’ils partagent leurs compétences dans une perspective de développement durable. Au sein de TSF, on retrouve ainsi, outre des homéopathes (intégrés à TSF depuis 2006), des dentistes, des optométristes, des physiothérapeutes, ainsi que des comptables agréés et des spécialistes en construction, tous membres d’associations professionnelles reconnues.

Les homéopathes de Terre Sans Frontières sont membres d’associations professionnelles de l’homéopathie, comme le SPHQ (Syndicat professionnel des homéopathes du Québec) ou l’OHO (Ordre des homéopathes de l’Ontario).

Les homéopathes de Terre Sans Frontières sont des bénévoles qui s’engagent à donner du temps et de l’énergie, offrir un appui financier ou livrer une expertise technique pour le bénéfice de personnes démunies et de partenaires communautaires issus de pays en voie de développement et de gens vulnérables n’ayant pas les moyens d’avoir accès à des soins de santé, quels qu’ils soient.

Documents officiels

Les statuts et règlements du SPHQ

Le code de déontologie du SPHQ

Contactez-nous

Il nous fera plaisir de répondre à vos questions. Contactez-nous!

En cours d’envoi

© 2019 SPHQ - Syndicat Professionnel des Homéopathes du Québec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?