Que soigne l'homéopathie

L’homéopathie convient aux personnes de tous les âges.
Elle n’est pas nocive pour les femmes enceintes.
Elle ne nécessite pas l’interruption des prescriptions médicales.

Maladies aiguës:

Ces maladies apparaissent rapidement, ont souvent une cause immédiate identifiable (coup de froid, aliments, émotion…), ne sont pas habituelles chez la personne qui consulte, par exemple:

  • rhumes
  • gastros et diarrhées
  • maux de têtes
  • indispositions diverses
  • etc.

Elles peuvent traîner ou s’aggraver beaucoup si elles sont de nature épidémique et grave ou si elles résultent de traumas graves. En voici quelques exemples:

  • accidents
  • commotions
  • brûlures
  • piqûres
  • morsures
  • insolation
  • rougeole
  • chocs émotifs
  • etc.

Surtout si la personne a une santé fragile, ou si cette maladie ou trauma est sévère, il est nécessaire de traiter rapidement ces maladies afin qu’elles ne dégénèrent pas ou ne deviennent pas chroniques. L’efficacité du traitement homéopathique sera d’autant plus spectaculaire que le malade sera traité tôt, et que ses symptômes caractéristiques seront accessibles. Si l’état de la personne nécessite des soins d’urgence, il faut immédiatement faire hospitaliser la personne.

Toutes ces maladies sont habituellement guérissables dans un temps assez court si les symptômes caractéristiques de la personne malade sont perceptibles. Les consultations ne sont pas longues habituellement ( 15 à 60 minutes selon la complexité)

Maladies répétitives dites chroniques:

Ces maladies apparaissent souvent progressivement ou par épisodes répétitifs très semblables les uns aux autres, peuvent connaître de longues périodes de rémission (disparition apparente), mais réapparaissent éventuellement et ne guérissent pas toutes seules. Elles peuvent évoluer et prendre des formes progressivement différentes, ou peuvent se répéter de la même manière indéfiniment, parfois sans gravité très grandes (allergies saisonnières, otites répétitives, eczéma, migraines, cystites, troubles des menstruation et de la fertilité, insomnies, anxiété, phobies…) parfois avec une gravité variable selon l’âge et la condition (asthme, problèmes circulatoires, arthrite, dépression, troubles psychotiques…) et parfois être de gravité extrême (cancer, sclérose en plaques, parkinson, maladies du côlon, hépatites chroniques, maladies du coeur, syndromes dépressifs graves avec tendances suicidaires, maladies mentales délirantes…)

Ces maladies doivent toujours être traitées le plus tôt possible afin d’éviter les dégradations physiques ou psychiques qu’elles entraînent tant qu’elles ne sont pas traitées…

Le traitement homéopathique peut intervenir dans toutes les maladies chroniques. Le traitement pourra soutenir l’organisme, soit pour rétablir la santé de la personne et la guérir, soit comme palliatif, soit pour diminuer la douleur, l’anxiété et le mal-être, soit pour enrayer les effets secondaires de médicaments.

Les remèdes Homéopathiques n’ont pas d’effets secondaires et ne peuvent donc nuire à la santé globale des patients.

Dans la plupart des cas, le patient peut poursuivre les traitements entrepris sous la supervision d’autres professionnels sans complication. Cependant, il devrait informer son homéopathe de la situation et lui faire part des remèdes et/ou médicaments qu’il prend déjà. L’homéopathe n’a cependant pas les compétences pour évaluer un traitement d’autres disciplines ni vous conseiller sur l’évolution de ces traitements. Le patient doit consulter pour cela le praticien qui a préconisé ou réalisé le traitement en question.

Voici des exemples de maladies chroniques:

  • Les troubles articulaires et osseux (douleurs articulaires et osseuses, arthrite, arthrose, ostéoporose…)
  • Les maux de dos (suite d’accident, de blessure, d’avoir forcé, pincements et compressions vertébrales…)
  • Les migraines
  • Les otites
  • Conjonctivites à répétition
  • Les maladies de peau (eczéma, psoriasis, acné, rosacée, abcès, excroissances…)
  • Les troubles des règles et gynécologiques, ménopause (douleurs menstruelles, hémorragies, vaginites, kystes et fibromes, syndrome prémenstruel, chaleurs et troubles de la ménopause)
  • Les troubles des parties génitales et dysfonctions sexuelles (inflammation, pertes, trouble de l’érection, trouble de la libido)
  • Les troubles du sommeil (insomnies, réveils, transpiration, agitation, cauchemars…)
  • Les troubles du système urinaire et rénal (cystites chroniques, urétrites, pierres aux reins, maladies rénales, énurésie, dysfonctions urinaires…)
  • Les troubles de la prostate (hypertrophie, tumeurs…)
  • Les maladies respiratoires (asthme, bronchite chronique, emphysème, pneumonie à répétition…)
  • Les maladies du système digestif (ulcère, gastrite, reflux, hyperacidité, diarrhées chroniques, colites, syndrome du côlon irritable, maladie de Crohn, hépatite, troubles de la glycémie…)
  • Les troubles de l’audition et de la vision
  • Les allergies autant alimentaires que respiratoires
  • Les maladies auto-immunes (arthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, sclérose latérale, spondylarthrite)
  • Les troubles de la circulation et du sang (jambes lourdes et varices, varicocèle, hémorroïdes, hypertension, anémie, déséquilibres de la formule sanguine…)
  • Les maladies cardiaques (palpitations, troubles du rythme, insuffisance cardiaque, angine de poitrine…)
  • Les troubles du développement chez les enfants (lenteur de la dentition et de la taille, lenteur d’acquisition de la marche, du langage, de l’habileté, de la lecture ou autres troubles d’apprentissage liés à la lenteur ou au déficit d’attention et à l’hyperactivité)
  • Les troubles psychologiques et mentaux (troubles du comportement, les troubles anxieux, les paniques, phobies, les syndromes dépressifs, certains troubles bipolaires et schizoïdes…)

Toutes les maladies chroniques sont habituellement plus lentes à guérir complètement que les maladies aiguës, bien que la diminution de l’intensité des symptômes apparaît rapidement. Il est important de noter que la seule disparition des symptômes dérangeants de la maladie (douleurs, malaises…) ne signifie pas que celle-ci est guérie.

Les consultations pour les maladies chroniques sont plus longues que pour les maladies aiguës. De plus, des suivis réguliers sont nécessaires.

©2022 SPHQ - Syndicat Professionnel des Homéopathes du Québec

Contactez-nous

Écrivez-nous et il nous fera plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?