Veaux, vaches, cochons, couvées : plus d’homéo, moins d’antibios

C'est officiel. L'OMS a demandé la réduction des antibiotiques pour l'élevage et la production laitière. Santé Canada ouvre maintenant la porte pour reconnaître d'autres approches en matière de santé animale. Un savoir-faire homéopathique québécois, spécialisé en la matière, sort de l'ombre...

Récemment, l’OMS a sonné l’alarme… et Santé Canada – section Produits vétérinaires – a entendu.

 

La raison?

Alors que la résistance aux antibiotiques est devenue un problème de santé mondial,

alors qu’il y a eu 500 000 décès liés à cette résistance en 2017,

alors que 80% des antibiotiques, au Canada par exemple, sont utilisés uniquement pour accélérer la croissance des animaux destinés à la consommation,

l’OMS a demandé que les antibiotiques NE SOIENT PLUS UTILISÉS comme facteurs de croissance.

 

Les éleveurs et producteurs laitiers n’auront plus de choix que de se tourner vers d’autres moyens, déjà éprouvés par ailleurs.
Santé Canada – section Produits vétérinaires – ouvre la porte maintenant à ces autres manières de faire.

 

Des éleveurs et producteurs utilisent déjà l’homéopathie depuis plusieurs années.
D’autres emboitent le pas pendant qu’un savoir-faire homéopathique québécois, fort d’une expérience de 28 années dans le maintien et le soutien de la santé des troupeaux, sort maintenant de l’ombre…

 

 

Labo Solidago sort du placard et entreprend sa vie publique

 

Contactez-nous

Il nous fera plaisir de répondre à vos questions. Contactez-nous!

En cours d’envoi

© 2018 SPHQ - Syndicat Professionnel des Homéopathes du Québec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?